LES PARENTS

Auteur : Anas (de Lavaur)

Les parents, ils sont énervants avec leurs idées

Ils veulent toujours qu'on arrive à tout faire selon leurs volontés

ça m'énerve, je deviens vulgaire

mais je pense pas aux effets secondaires

Je sais que c'est normal, je les aime quand même

car ils me rep^chent souvent à la petite cuillère

Je suis pas un ange

je les remercie de cet amour qu'ils me donnent

ils sont gravés dans mon coeur

jusqu'à ma mort

Je vous aime papa et maman.

 

  • Par Juste-Lire-Avec-Plaisir, le 13 mai 2013

    Juste-Lire-Avec-Plaisir
    Un grand merci à Babelio & aux éditions Bayard jeunesse !
    Sami, une dizaine d'années et déjà des soucis plein la tête. Depuis que son père est parti, sa mère fait des origamis toute la journée. Jeanne, sa s?ur, est présente mais à quinze ans, on a autre chose à faire que de s'occuper de son petit frère. Heureusement qu'il y a Oscar son meilleur ami, et Goliath, son lapin chéri.
    Malheureusement, les deux vont disparaître ! D'abord Goliath qui semble avoir été enlevé puisque le kidnappeur laisse des petits mots sur les annonces. Quant à Oscar, c'est autre chose. Bien plus grave.
    Dans la cité Joliot-Curie, tout le monde se mobilise pour Oscar et sa mère, Anaya. Et Sami qui se pose tellement de questions… Un père qui semble l'oublier peu à peu, une mère dépressive, ses deux « meilleurs amis » qui disparaissent, c'est bien trop pour lui ! Heureusement qu'il va trouver une oreille attentive auprès d'Ousmane. Il va lui poser des tas de questions, tout ce qu'il lui passe par la tête, au point de le faire réfléchir à sa propre vie. Les enseignements ne viennent pas toujours des plus âgés…
    Un roman qui pose le problème de l'intolérance, de l'injustice, vu avec les yeux d'un enfant. Les personnages sont attachants et j'ai beaucoup aimé cette idée d'entraide qui dépasse toutes les barrières. Certains diront que c'est mon côté naïf. Pourtant, je sais que c'est possible et j'ai envie d'y croire.
    > lire la suite
  • Par argali, le 22 avril 2013

    argali
    J'ai découvert ce roman grâce à l'opération Masse critique de Babelio et aux éditions Bayard. Une jolie découverte !

    Voici un roman bien dans l'air du temps. On y fait la connaissance des habitants d'un immeuble de cité, venant d'horizons différents. Nous suivons des enfants et leurs voisins durant quelques semaines. Des semaines riches en événements douloureux qui les feront grandir, mûrir et s'ouvrir aux autres.

    Ce qui réunit les plus jeunes, Sami, Oscar, Sothy… c'est l'école où ils vont. Certains sont amis, d'autres juste copains de classe, mais ils partagent le même quotidien, des difficultés familiales, des rêves et des angoisses. Chaque famille a son secret, sa blessure et se montre donc solidaire et compréhensive quand les autres ont des soucis.

    Après le départ de son père, Sami a vu sa famille voler en éclat. Sa maman est entrée en dépression et passe ses journées à faire des origamis, Jeanne, sa sœur, s'enferme dans sa chambre et communique peu et son père qui a fondé une nouvelle famille l'oublie. Peu à peu, Sami, traumatisé par trop d'événements difficiles à surmonter, se reconstruira au contact d'Ousmane, le sage, avec lequel il se sent bien et entrera en résilience, bien décidé à se réconcilier avec la vie.

    Un beau roman d'espoir malgré les coups durs décrits, où l'amitié et la solidarité ne sont pas des mots vains. Une histoire d'aujourd'hui, pour des enfants d'aujourd'hui, souvent malmenés par les soucis des adultes. Une plume tour à tour grave et légère qui nous emmène dans l'univers de chaque personnage, en cherchant à dégager ce qu'il y a de précieux en chacun.
    Un roman à donner à lire aux enfants dès 10 ans.
    > lire la suite
  • Par vdujardin, le 21 avril 2013

    vdujardin
    L'éditeur recommande ce livre à partir de dix ans, je pense qu'il peut se lire un peu plus tôt, en CM1/CM2, l'âge des principaux protagonistes, d'autant plus que la mise en page est adaptée à cet âge, avec des interlignes doubles et un espacement sffisant entre les lettres, ce qui facilite la lecture chez les jeunes lecteurs… L'histoire aborde des sujets qui ne peuvent que passionner de jeunes lecteurs: la camaraderie, la séparation de certains parents, l'émigration et toutes ses composantes: l'école qui devrait être un lieu de paix interdit à la police, la solidarité du quartier, des plus jeunes (y compris le rappeur et le jeune caïd) aux plus âgés (le vieil Ousmane), le mariage forcé, la question des papiers (le lapin en a, mais pas Oscar?). Les « sujets qui fâchent » sont à peine abordés: le frère de Sothy a fait des bêtises (la faute au chômage?), les caïds qui cherchent à faire la loi, etc. Bien que ce soir un livre pour la jeunesse, l'auteure n'hésite pas à proposer des phrases bien construites et enrichies d'adjectifs, d'appositions, de propositions relatives, ce que l'on ne retrouve pas toujours dans les livres jeunesse… En même temps, je n'ai pas beaucoup d'expérience de cette littérature, j'ai lu très tôt (en sixième ou cinquième?) tout Jules Verne dans la voiture entre la maison et le collège, bientôt suivi De Balzac(les chouans en 5e), Zola, Proust

    Lien : http://vdujardin.com/blog/claire-clement-sami-goliath-etc/

Please publish modules in offcanvas position.